jeudi 3 septembre 2015

Le Pouvoir de notre Champ de Prière[i]

Nos pensées et nos émotions créent autour de nous un champ de prière, un champ de force. Ce champ influe sur notre environnement direct selon que la nature de notre dialogue intérieur soit positive ou négative.
La manière la plus directe de l’exprimer est de dire que nous sommes ce que nous pensons.
Peu à peu dans l’Histoire, l’Humanité a découvert qu’elle pouvait influencer son environnement.
La science l’a abondamment prouvé dans la matière. L’Homme sait depuis longtemps qu’il peut manipuler, transformer, extraire, allier les composants pour en faire ce qu’il veut.
Mais la science tarde à admettre que nous créons également dans d’autres plans de conscience :
·        au niveau énergétique (plan éthérique) : nous nourrissons ou affaiblissons chaque entité qui croise notre route.
·        au niveau émotionnel (plan astral) : nous éprouvons des émotions qui libèrent ou au contraire inhibent notre potentiel. Nous sommes attirés ou repoussés par tout ce qui croise notre route: archétypes, idées et pensées, émotions, êtres humains, animaux, végétaux, minéraux, objets manufacturés, etc. L’attraction ou la répulsion que nous éprouvons a toujours été comparée au flux et reflux de l’océan qui, lorsqu’il est trop fort, fait chavirer notre bateau. Marcher sur l’eau, écarter la mer signifie alors dans les textes anciens que l’astral est maîtrisé.
·        au niveau psychique (plan mental) : nous créons notre énergie, son niveau vibratoire étant lié à la qualité de nos pensées.
Lorsque nous prenons conscience de notre aspect de créateur d’énergie, nous apprenons à découvrir à quel point nous créons en tout point la vie que nous menons.
Lorsque le dieu qui sommeille en nous s’éveille, il se relie tout naturellement à sa contrepartie extérieure, Dieu, la Source. Rien n’est trop beau pour ceux qui croient en leur nature profonde. Les tempêtes qui se déchaînent sur l’océan ayant été calmées, nous bénéficions enfin d’une mer d’huile. Cause de nos pertes passées, l’émotionnel pacifié devient le substrat à partir duquel l’esprit s’élève dans l’Esprit. Tous les maîtres que nous avons suivis dans l’Histoire ne sont là que pour stimuler en nous le Maître Intérieur, le Chakra Sacré, dont le mot-clé est « je me relie ». Ce centre du psychisme s’active pleinement lorsque nous prenons toute la mesure de notre pouvoir créateur et que nous l’utilisons positivement.
Depuis 21 ans, je rencontre fréquemment des personnes qui sont plus que dubitatives quant au réel bénéfice de devenir meilleur, d’aller dans le bien. Certaines doutent de la réalité du monde spirituel, d’autres se basent sur l’Histoire pour étayer leur argumentation dont le fond est que « le pouvoir est au plus fort ». Celui qui se spiritualise le fait par ses propres moyens et au travers de ses propres motifs, convictions et motivations. Si vous décidez de le faire, faites-le pour vous avec une motivation s’élevant de l’intérieur et non encouragé de l’extérieur, parce que, dans ce dernier cas, des désillusions vous attendent.
Il est important de retenir que notre champ de prière est simplement le champ d’influence dans lequel, souvent inconsciemment, se réalise l’objet de nos pensées, nos désirs, nos envies, nos peurs, nos angoisses. Notre monde subjectif est ce que nous pensons qu’il est. Nombreux parmi nous sont ceux qui peinent à croire en cette notion, car ils autoévaluent leur vie négativement.
Pour ceux que le terme « champ de prière » rebute, disons que nous pourrions parler aussi du subconscient, cette bande sur laquelle toute notre vie a été enregistrée dans les moindres détails, incluant également l’aspect psychoaffectif des choses. De lui dépend directement notre façon subjective de voir la vie. Celle-ci diffère du tout au tout d’un être humain à l’autre. Chacun a le pouvoir de travailler sur sa perception si celle-ci est de nature négative ou si elle lui induit des a priori négatifs dans le présent.
Savoir déceler dans notre tête et notre cœur les blessures du passé puis les soigner nous permet de retrouver tout notre potentiel dans le présent.
Chasser le négatif de notre cœur par le positif que nous choisissons de rayonner nous permet de bénir ce qui fût maudit. Rayonner l’amour, la paix et la compassion dans le silence change tout en nous et autour de nous.


                                                                                     Jean-Christian Balmat, Shiatsu Holistique®




                                                                                     Jean-Christian Balmat

Depuis 1991, nous vous proposons :






[i] Extrait du livre « Le Shiatsu Holistique®               , l’autre façon d’appréhender la Santé, Tome1 » de Jean-Christian Balmat. Disponible sur Amazon et Kindl