mardi 31 mai 2016

Le Tao, la Voie : Le pont qui relie Moi égoïste au Soi Divin[i]

La voie ou le Tao est le chemin qui relie l’Homme-Matériel à l’Homme-Spirituel. Elle est la route édifiée par l’être humain en recherche de vérité. Elle se déroule sous ses pas, construite par et grâce aux sacrifices dont le plus grand et le dernier s’appelle renonciation (crucifixion). À mesure que l’homme consacre toute son énergie à sa vie spirituelle, il doit consentir à renoncer à l’illusion de la matière au profit de la pure vérité spirituelle.

Lorsque l’on admet le principe des réincarnations, ce processus de construction consciente se déroule sur un nombre considérable d’incarnations (plusieurs centaines) sur une période de temps qui, à l’échelle humaine, donne le vertige. Mais, pour autant que l’on décide d’accréditer ce qui précède, ce temps est donné à l’homme pour expérimenter et changer peu à peu à mesure qu’il acquiert de l’expérience.


Dans ce domaine, on entend parfois parler de l’ « Antahkarana[ii] ». Il s’agit de la voie ou du pont entre le « mental inférieur » et le mental supérieur (pour plus de précision, je vous renvoie au « Principe Neuf » sous-chapitre des « Douze Principes Universels ») comme décrit ci-dessus. Ce symbole (ou plus exactement un Yantra[iii] formé de trois 7) est très puissant et fut utilisé dans le cadre thérapeutique en Chine et au Tibet. Les impressions récoltées par la personnalité (quatre corps inférieurs) peuvent être assimilées par le Soi Divin immortel et ainsi perdurer par-delà la mort et être acquises en tant qu’expérience de l’Âme.


                                                                                     Jean-Christian Balmat

Depuis 1991, nous vous proposons :






[i] Extrait du livre « Le Shiatsu Holistique®, l’autre façon d’appréhender la Santé » disponible sur Amazon.com
[ii] Je suggère à ce sujet les excellents ouvrages de Mme Alice Ann Bailey aux éditions Lucy Trust.
[iii] Le Yantra est un support graphique issu de la tradition hindoue, puis emprunté par le bouddhisme, (on parle alors de mandalas), et le taoïsme. Note extraite de Wikipédia